Petit rappel historique !

1977 – La céramique de création renaît de ses cendres, certains précurseurs, artistes et techniciens ont, au cours du siècle passé, semé pour que l’art céramique sorte des ateliers et trouve sa place dans des lieux prestigieux et des galeries d’art.

1977 – Valéry Giscard d’Estaing est président de la République, Jacques Chirac maire de Paris et Charles Glangetas maire de Bussière Badil !
A la radio, on écoute Laurent Voulzy avec Rockcollection et les Eagles avec Hotel California.
Au cinéma, George Lucas fait l’événement avec Star Wars (La guerre des étoiles), premier film avec autant d’effets spéciaux numériques, la voie était ouverte.
A Paris, débats houleux après l’ouverture du Centre Pompidou à l’architecture audacieuse, adopté aujourd’hui par tous comme lieu incontournable de l’art contemporain.
Une naissance parmi bien d’autres, Emmanuel Macron voit le jour…
Et bien sûr, ceux qui nous quittent, Jacques Prévert, Elvis Presley et Maria Callas.
Mais là nous vous parlons d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…

En 1977, un groupe d’anciens élèves des « Arts déco » de Strasbourg crée le premier marché de potiers de France. La Foire des potiers de Bussièrre Badil est née dans un petit village bucolique au nord de la Dordogne, en Périgord vert.

Pourquoi Bussière Badil ?

Un des complices, Miguel Calado, s’y est installé, son atelier est au cœur du village. Il y reçoit de nombreuses visites et, très vite, lui vient l’idée de réunir ses amis des arts déco, et de faire découvrir d’autres productions, d’autres artistes à un large public.
La première édition voit le jour en cette année 1977, un peu bricolée, hésitante… la Foire des potiers est née, elle existe et les visiteurs sont présents.
Au fil des éditions, le public se fidélise.
L’exigence de la sélection des exposants fait de « Bussière » une référence dans la profession, chez les galeristes, les collectionneurs, comme chez les céramistes.
D’ailleurs « Bussière » développe un réseau qui se met en action autour de la manifestation, les compétences se partagent et, au fil du temps, d’autres marchés voient le jour dans toute la France : Bandol, Giroussens, Cliouscat, Paris, Lyon, Sadirac, Lagrasse, et bien d’autres encore. En 2017, le CNC (Collectif National des céramistes) recense plus de 150 marchés dans l’Hexagone.

2018
En plus de quarante ans, la Foire des Potiers a connu bien des aventures, questions et remises en cause.
De nombreuses équipes d’organisation se sont succédé pour ce qui est devenu, désormais, un rendez-vous essentiel de la céramique contemporaine, qui a su se renouveler, être en complicité, sans perdre son âme dans une société en constante mutation.
Même si les équipes ont changé, les valeurs de la manifestation se sont affirmées, l’esprit de « Bussière » est solide, déterminé : humaniste, sensible, exigeant dans la création et le partage, soucieux de préserver une dimension humaine ouverte à un rayonnement européen, par des participants venus de pays limitrophes, qui repose sur la qualité des exposants.

Une « marque de fabrique » pour :
Concourir à la découverte de la céramique contemporaine sous toutes ces formes,
Développer, outre les expositions, des performances, interventions, animation, ateliers, projections… ouvertes à tous, gratuitement.
Mettre en place les conditions de rencontres, tant entre les professionnels, qu’entre publics, habitants et céramistes.
Affirmer cet événement, profondément ancré sur le territoire, comme un véritable outil de développement territorial au travers de partenariats multiples : collectivités territoriales (Commune, CDC, département, région), mais également les structures locales : Amicale Laïque de la commune, Association des parents d’élèves, centre de loisirs, Pôle des Métiers d’Arts de Nontron…

Volontairement le nombre de céramistes invités est limité à 44 chaque année, un chiffre qui ne répond pas à une contrainte de surface mais qui garantit une relation aisée entre tous, public, céramistes et habitants de Bussière-Badil.

L’édition de 2018 a réaffirmé l’esprit et les engagements de la manifestation.
Elle a su développer, outre l’exposition, des performances, interventions, animations, ateliers, projections, librairie, spectacles… ouvertes à tous et cela gratuitement.
2019 se prépare activement par toute une équipe très motivée pour que cette future 43e « Foire des Potiers de Bussière Badil » soit une fois de plus une belle réussite pour tous.

L’édition 2019 se prépare activement, toute l’équipe œuvre pour que ce 43e « Marché Céramique de Bussière-Badil » soit, une fois de plus, une belle réussite pour tous.

A quick look at the history…..
 

1977 : Creative ceramics rose from its ashes, in the last century some technicians and artists ahead of their times made ceramic art leave the workshops and be exhibited in prestigious places and in art galleries.

1977 : Valéry Giscard d’Estaing was President , Jacques Chirac was the mayor of Paris and Charles Glangetas was the mayor of Bussière Badil !

On the radio we were listening to Laurent Voulzy with Rockcollection and the Eagles with Hotel California.
 

Georges Lucas stunned the world with Star Wars, the first film with such digital special effects, the way was open. In Paris there were heated debates after the opening of the Georges Pompidou Centre with its striking architecture, which has now been adopted as the centre for contemporary art.
One birth among others : Emmanuel Macron was born…
Others died , Jacques Prévert, Elvis Presley and Maria Callas.
That however is a time unknown to the under twenties.
In 1977 a group of graduates from the Arts Déco school in Strasbourg created the first Potters’ Market in France. The Potters’ Fair in Bussière Badil started in a small country village in the north of  Dordogne  in the “Périgord Vert”.

Why Bussière Badil ?
 

One of the instigators , Miguel Calado moved there and set up his workshop in the centre of the village. He received many visitors and soon had the idea of bringing together his friends from the “Arts Déco” school to show artists’ works to a wider audience.

The first Fair in 1977 was unprofessional and hesitant … The Potter’s Fair was born and people came.

 Year after  year the public came back.
The demanding selection of exhibitors makes “Bussières” a reference in the profession, for galleries and collectors as well as ceramists. Bussières has also developed a network which is active around the Fair. By sharing skills, gradually over time, other markets have sprung up all over France : in  Bandol, Giroussens, Cliouscat,Paris, Lyon , Sadirac, Lagrasse and many others. In 2017  the CNC (National Ceramists Collective)  recorded more than 150 markets in France.

2018
Over more than forty years the Potters’ Fair has had many questions, adventures and doubts.
Many organization teams have worked to create what has become an essential event in contemporary ceramics, innovating in a cooperative mind set without losing its soul in this constantly changing society.
The teams have changed but the values of the fair are firm and remain unchanged. The Bussière spirit is strong, determined, humanist, sensitive, demanding in creation and sharing, opening up to Europe with participants from neighbouring countries and maintaining the quality of the exhibitors.

A “Trade Mark” to :
– Discover contemporary ceramics of all types,
– Develop performances, talks, animations, workshops, films, as well as the exhibitions, free for all.
– Enable professionals, the public,  local inhabitants and ceramists to meet  each other  easily .
– Confirm this event , which is deeply connected the region, as a real tool for regional development through multiple partnerships : local authorities (town, county, region) also through local charities such as  “Amical Laïque”,the Parent Teachers association, the Social Club and the Arts and Crafts Group in Nontron….

The number of ceramists invited is deliberately limited to 44 , not because of limited space, but because it makes it easy for the public , the ceramists and the local population of Bussière Badil to interact.

2018 confirmed the spirit and commitments of the Fair. As well as the exhibition, there were performances, talks, animations, workshops, films, a bookshop and shows, all free and open to everyone.

2019 is being prepared,  the whole team is very motivated and is working to make this 43rd “Ceramic Market of Bussière Badil” another great success for everyone.